Se faire accompagner à l'export

Se lancer seul à l'international mène souvent à des erreurs et des pertes de temps inutiles. Que vous soyez expérimenté ou primo-exportateur, un panel d'acteurs publics et privés vous proposent leurs services. Le service International de la CCISM vous guide et vous accompagne dans vos projets à l'export.

Le service International est l’un des services de la CCISM.

Son premier rôle consiste à informer, former et conseiller les entreprises exportatrices.

Le service International entretient des relations privilégiées avec tous les partenaires nationaux et internationaux : Chambres de Commerce et d’Industrie et Chambres des Métiers et de l’Artisanat françaises, CCI France International, Missions économiques, Pacific Island Trade Investissements Commission, etc.

Le service International travaille à promouvoir les exportateurs et importateurs, à les assister dans leur projet, à développer et soutenir de nouvelles filières à l'export (exemple de la filière agro-bio, la filière aquacole, la filière cosmétique, etc).

Ce service a en charge le "guichet Qualité" en partenariat avec Afnor Groupe, qui est un centre où les patentés peuvent consulter gratuitement les normes internationales françaises (NF), européennes (EN), internationales (ISO) et être tenus informés des nouvelles modifications.

Il accueille également l’Unité Banalisée de Dédouanement (SOFIX) et le Centre Territorial de Documentations Internationales où l’on retrouve les bordereaux de détaxes, les certificats EUR1 et d’Origine (Formule A), de même qu’une mini-bibliothèque composée de revues (dont le MOCI), magazines, études de marchés, ouvrages fondamentaux axés sur les principaux pays/marchés de la Polynésie. Utiles pour la rédaction de business plan, tous ces documents sont consultables sur place et empruntables.

La stratégie de communication du service International repose sur un programme annuel de communication et de promotion. L’objectif de ce programme est de faire connaître le service auprès des patentés, en mettant à disposition des aides techniques utiles pour leurs démarches à l’export, mais aussi à apporter conseils, informations, diagnostics et formations pour les guider et les soutenir dans leur projet.

Le service International est rattaché au réseau EEN (Enterprise Europe Network) ainsi qu'au réseau CCI France International pour l’aider à promouvoir les exportations, pour faciliter les échanges et offrir tous les moyens nécessaires à la prospection de débouchés.

Les entreprises polynésiennes peuvent aussi prendre attache auprès des autres organismes locaux d’assistance à l’export, qu’ils soient rattachés aux services publics ou dévolus au développement de filières spécifiques.

En plus du service International de la CCISM, il existe des organismes locaux d’appui au commerce international.

On les distingue en fonction de leur présence au sein de la chaîne de valeur export.

De façon transversale aux filières, on retrouve :

  • La Direction Générale des Affaires Économique (DGAE) : Pour une assistance technique, des renseignements sur les réglementations locales, la DGAE est chargée de mettre en contact des investisseurs intéressés par la Polynésie française avec des projets de création ou de développement d’entreprises sur le territoire.
     
  • Le Comité Territorial de Polynésie Française des Conseillers du Commerce Extérieur : Les Conseillers du Commerce Extérieur ont pour mission d’aider bénévolement les pouvoirs publics dans la mise en œuvre de la politique du commerce extérieur et concourir, par leur action personnelle dans leur entreprise, leur profession, leur région et leur pays de résidence, à l’expansion du commerce extérieur français.
     
  • Le Service des Douanes : il reçoit les entreprises et les informe des procédures et formalités douanières dans le cadre du commerce international.

 

Il existe, en plus, des organismes interprofessionnels en charge de filières spécifiques, et notamment :

L’Etablissement pour la Vanille de Tahiti (EVT) a vocation d'intervenir dans les secteurs de :

  • La production,
  • La recherche-développement,
  • La transformation,
  • Le contrôle de la qualité,
  • La commercialisation et la promotion de la vanille produite en Polynésie.

 

Dans ce cadre, l'EVT peut mener toute opération pouvant se rattacher directement ou indirectement à la vanille de Tahiti ou susceptible d’en favoriser l’exploitation, le développement ou la promotion.

La Direction des Ressources Marines et Minières (DRMM) a constitué un service à la disposition de la filière perlicole.

Elle a pour missions la valorisation de la production perlière par la réalisation d’opérations de tri, classification, labellisation, et évaluation de la production.

Elle propose une aide et un accompagnement à la commercialisation de produits perliers par l’organisation de ventes, la mise en rapport des producteurs et des vendeurs.

Cette Direction s’est également vu confier deux autres missions de promotion et de protection juridique de la Perle et des produits perliers en Polynésie française et à l’étranger.

Le Groupement Interprofessionnel du Monoï de Tahiti, le GIMT, a été créé afin de promouvoir le Monoï de Tahiti dans le monde et de protéger son Appellation d'Origine.

Cette Appellation d'Origine encadre le procédé de fabrication du Monoï de Tahiti, et assure de son authenticité et de sa qualité.

On retrouve en son sein l’Institut du Monoï dont la mission est aujourd’hui de perpétuer et développer les connaissances sur le Monoï et d’inspirer la formulation de nouveaux rituels de beauté et de bien-être en puisant à la source les techniques de la pharmacopée traditionnelle de Polynésie.

Planifiez vos rendez-vous sur un salon par avance et arrivez sur place avec votre planning !

Pour connaître les prochaines conventions d’affaires, voir le calendrier

✉ Prenez rendez-vous avec notre conseiller

NOS PRESTATIONS ET SERVICES
NOS PARTENAIRES