Anticiper ses difficultés

Parce qu’il y a forcément des solutions à tout problème, la CCISM accompagne et conseille le chef d’entreprise pour l’aider à franchir les caps difficiles dans la vie de son entreprise.

La CCISM est à vos côtés pour vous accompagner dans vos évolutions.

Notre conseiller CCISM vous propose, sur demande, de réaliser avec vous une étude détaillée. Cette étude de réorientation stratégique et réorganisation fonctionnelle se fait au travers d’un rendez-vous individuel, gratuit et confidentiel.

Parce que, très souvent débordé par son activité, le chef d’entreprise n’a pas toujours le temps de relever la tête du guidon pour changer ses habitudes de travail, repenser la commercialisation de ses produits et/ou services, et s’adresser à une nouvelle clientèle.

Pourtant, prendre le temps du recul pour changer et s’adapter à l’évolution de son marché peut être salvateur pour l’entreprise et son développement.

Cette évolution passe par exemple par :

  • Abandonner la production de certains biens pour se concentrer sur les produits rentables,
     
  • Se réorienter vers de nouveaux segments de marché, voire des niches de marché,
     
  • Accepter de concentrer sa commercialisation vers un profil client mieux ciblé,
  • Revoir sa politique d’encaissement, de recouvrement des créances,
     
  • Revoir en profondeur l’organisation de son entreprise en réorganisant les postes et missions des employés,
     
  • Savoir vendre certains actifs et apprendre à fonctionner autrement,
     
  • Réduire et maîtriser ses dépenses d’énergie,
     
  • Revoir ses relations fournisseurs et délais de paiement, voire trouver de nouveaux fournisseurs dans un souci d’économie sur les matières premières,
     
  • Réduire les charges fixes telles que les loyers, ce qui peut passer par une délocalisation des bureaux et ateliers de production vers des zones financièrement plus abordables,
     
  • Optimiser le marketing de son entreprise…
     

Bénéficiez d’une étude de réorientation stratégique et réorganisation fonctionnelle !

✉ Prenez rendez-vous avec notre conseiller

Besoin d’accompagnement dans vos démarches à engager et mener auprès de vos créanciers ? La CCISM est là pour vous conseiller, sans pour autant se substituer au chef d’entreprise dans la conduite des négociations.

Le chef d’entreprise pourra se faire aider, par exemple, sur la rédaction et le contenu des courriers à adresser.

Les démarches sont en effet différentes suivant la nature des dettes et l’identité des créanciers : la CPS, la DICP, une banque ou un fournisseur.

L’objectif étant de trouver au final des arrangements avec vos créanciers, notamment par la proposition d’échelonnement de dettes.

Cette Médiation vous est proposée sur demande d’un rendez-vous personnalisé. Ce rendez-vous est individuel, gratuit et confidentiel.

Bénéficiez de cette Médiation de la CCISM ! 

✉ Prenez rendez-vous avec notre conseiller

Notre conseillère juridique est à votre disposition et pourra vous guider dans vos démarches complexes : problèmes d’impayés, mésentente entre associés, procédure de licenciement économique, etc.

Bénéficiez d’un accompagnement individuel, gratuit et confidentiel ! 

✉ Prenez rendez-vous avec notre conseillère juridique

Installé au Pôle Entreprises de la CCISM, le Centre d’Accompagnement en Gestion (CAGEST) est à votre écoute et assure trois missions principales pour les entreprises individuelles et les sociétés :

  • L’accompagnement en comptabilité et obligations déclaratives
     
  • Le coaching en dynamique personnelle du chef d’entreprise
     
  • L’accompagnement à la promotion commerciale des petites entreprises

 

Le CAGEST accompagne également des petites entreprises qui se trouvent en difficulté pour défaut de gestion et qui n’ont pas les moyens de faire appel à des professionnels de la gestion. Il peut ainsi leur apporter une assistance à la régularisation de leur comptabilité et leurs obligations déclaratives, un préalable avant d’envisager toutes actions de redressement de l’entreprise.

 

✉ Prenez contact avec un conseiller du CAGEST

Votre entreprise à des difficultés ou vous sentez qu’elle risque d’en avoir ? La CCISM est là aussi à votre écoute pour vous conseiller dans les actions à conduire.

Il est capital pour un chef d’entreprise de savoir anticiper les risques afin d’éviter de voir sa société embarquée dans une procédure judiciaire.

À noter que les procédures de conciliation et de redressement ont un rôle de protection de l’entreprise en attendant de trouver des solutions concrètes pour la remettre sur pied.

Seule la liquidation judiciaire met fin à l’activité de l’entreprise, sauf cas exceptionnel.

 

Petit lexique des procédures judiciaires

Le Tribunal Mixte de Commerce

Le Tribunal Mixte de Commerce de Papeete et ses juges commissaires œuvrent aux côtés des chefs d’entreprise pour essayer de trouver des solutions à leurs difficultés.

Le principal objectif pour le chef d’entreprise est d’éviter d’être déclaré en cessation de paiement.

 

La cessation de paiement

La cessation de paiement peut se traduire par une impossibilité de faire face au passif exigible avec l’actif disponible. En résumé : le chef d’entreprise n’est pas en mesure de payer ses dettes actuelles avec l’argent dont il dispose.

Si les problèmes sont pris suffisamment tôt, le juge commissaire pourra conseiller au chef d’entreprise d’engager une procédure de conciliation.

 

La procédure de conciliation

Moyen peu utilisé, la procédure de conciliation peut pourtant permettre au chef d’entreprise de trouver des arrangements avec ses créanciers.

Cette procédure est confidentielle et n’est pas sujette à publicité.

En revanche, l’absence d’accords débouche en général sur l’ouverture d’une procédure collective.

Les procédures collectives sont le redressement et la liquidation judiciaire.

 

Le redressement judiciaire

Le placement en redressement judiciaire de l’entreprise signifie que l’entreprise est en cessation de paiement et ne peut donc honorer ses dettes avec ses disponibilités, sans pour autant être dans une situation insurmontable.

Le redressement judiciaire permet la poursuite de l’activité et le maintien des emplois.

Le chef d’entreprise tentera, avec l’aide d’un juge commissaire, de trouver des solutions en vue de l’élaboration d’un plan de redressement qui doit permettre à l’entreprise d’apurer ses dettes et poursuivre son activité.

 

La liquidation judiciaire

La liquidation judiciaire, en revanche, met fin à l’activité de l’entreprise dans une majorité des cas, sauf si une cession partielle ou totale est réalisée, qui permettra la continuation partielle ou totale de l’activité. Dans ces cas, les emplois peuvent être en partie ou totalement préservés.

Un liquidateur judiciaire est nommé afin de procéder aux opérations de liquidation, c’est-à-dire la vente de tous les actifs de l’entreprise afin de rembourser un maximum de créanciers. Le liquidateur judiciaire s’emploie également à trouver des repreneurs.

 

Bénéficiez d’un rendez-vous individuel, gratuit et confidentiel à la CCISM afin de vous informer et étudier avec vous la meilleure manière d’anticiper ou gérer les difficultés de votre entreprise.

✉ Prenez rendez-vous avec notre conseiller

NOS PRESTATIONS ET SERVICES
NOS PARTENAIRES